mardi 16 octobre 2012

Admissible



Nous avions le choix : se déplacer pour voir les résultats affichés ou attendre le mail du secrétariat de l'IEJ. J'ai attendu le mail de 14 heure.

La veille, mes camarades et moi avions appris que les délibérations avaient lieu le matin même (donc la veille des résultats) et nous trépignions d'impatience à la suite de cette information. Durant une pause nous avons même vu la Directrice de l'IEJ entrer dans le secrétariat en fin de matinée. Les jeux étaient fait.

Il fallait encore attendre 24 heures et ce fut long, très long et même insupportable le lendemain. Impossible de se réveiller tard pour limiter l'attente, impossible de réviser ni de faire quoi que ce soit d'autre qu'attendre. Les heures se sont égrainées, les minutes, puis les secondes. A 14 heure pile, réception du mail : à l'ouverture, mes yeux ont parcouru le fichier pdf en pièce jointe dans l'espoir de trouver mon nom dans la catégorie « admissibles »... Et la délivrance. Une joie immense. Je n'ai pas pleuré (finalement) mais j'ai hurlé de joie (et de surprise car les résultats approchants j'étais particulièrement défaitiste ces derniers jours) ! Il m'a fallu du temps pour vraiment réaliser (si tant est que j'ai réalisé ce qui m'arrive).

En milieu d'après-midi, il a été nécessaire de se remettre au travail car mon premier oral était prévu trois jours après. J'ai d'ailleurs 2-3 jours de révisions entre chaque oral, ce qui est short.

Le jeu continue.

2 commentaires:

  1. Bonne chance (il en faut un peu) et bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre soutien sans faille. Il faut effectivement un peu de chance et d'autant plus pour les oraux car nous ne tombons bien entendu pas tous sur le même sujet (encore heureux pour les examinateurs).

      NB : j'avais initialement publié ce commentaire à la suite du votre ce qui fait que je ne sais pas si vous avez pu en prendre connaissance.

      Supprimer